juin 22, 2022

Martin Sheen regrette d’avoir changé de nom

Par actudujour



« Sur mon certificat de naissance, c’est toujours Ramon Estévez. Sur celui de mon mariage aussi, sur mon passeport et mon permis de conduire…

En 1968, un jeune comédien nommé Martin Sheen a fait sensation dans une adaptation de Hamlet à New York. Quelques années plus tard, le même acteur cartonnait au cinéma grâce à Apocalypse Now, de Francis Ford Coppola, puis rebelote à la télévision dans A la Maison Blanche. Devenu une star planétaire, Martin Sheen est aujourd’hui âgé de 81 ans, et il regrette d’avoir changé son nom pour percer auprès du public, comme il l’explique à Closer Weekly : « Oui, c’est l’un de mes regrets. Je n’ai jamais officiellement changé de nom, d’ailleurs. Sur mon certificat de naissance, c’est toujours Ramon Estévez. Sur celui de mon mariage aussi, sur mon passeport et mon permis de conduire… Parfois, vous vous laissez persuader quand vous n’avez pas assez de recul sur vous-même, ni le courage de vous accrocher à ce en quoi vous croyez. Puis vous le payez plus tard. Bien sûr, je ne parle que de mon expérience personnelle. » 
 

Quand Première racontait « L’apocalypse de Francis Ford Coppola »

Il explique avoir à l’époque fait ce choix en partie parce que son père ne soutenait pas son souhait de devenir acteur. Par peur qu’il échoue dans le show business et qu’il en souffre, a compris Martin Sheen par la suite : « On ne peut pas lui en vouloir. Mes deux parents étaient des immigrants. Mon père venait d’Espagne, ma mère d’Irlande. Mon vrai nom, c’est Ramon Estévez. Mon père était quelqu’un qui avait les pieds sur terre. Il a travaillé à l’usine durant presque toute sa vie d’adulte, il voulait que j’aille à l’université afin d’augmenter mes chances d’avoir une meilleure vie que lui. On a eu des confrontations très douloureuses à ce sujet. »

Quand ses propres enfants ont grandi, il leur a donc laissé le choix de suivre la carrière qui leur plaisait, ainsi que celui de porter le nom qu’ils souhaitaient. Sur les quatre qui sont devenus à leur tour comédiens, trois ont conservé le patronyme de leur grand-père : Emilio Estévez (connu notamment pour The Breakfast Club et Mighty Ducks/Les Petits champions), Ramon Estévez (vu dans Dead Zone et à la tête du studio Estevez Sheen Productions) et Renée Estévez (Fatal Games, MacGyver…). Seul Charlie Sheen (Hot Shots, Mon oncle Charlie) a gardé le pseudonyme de son père, au lieu de son nom de naissance Carlos Estévez.

Thandiwe Newton reprend son vrai nom :  »Je récupère ce qui m’appartient »





Notre Partenaire : 24h Actu

Source