juin 21, 2022

Enquête. Un jeune homme interpellé après avoir menacé de mort la chanteuse Hoshi

Par actudujour



Plus de deux ans après la plainte déposée par la chanteuse Hoshi pour des menaces de morts, l’enquête avance. Un homme âgé de 24 ans et résidant en Bretagne a été interpellé lundi, rapportent nos confrères du Parisien, citant le parquet de Paris.

Lors de sa garde à vue, le suspect, décrit comme « un addict aux écrans », aurait reconnu avoir envoyé sur les réseaux sociaux des messages répétés de haine et des menaces de morts à l’artiste de 25 ans. Il a été laissé libre. Les investigations continuent avant d’éventuelles poursuites. Toujours selon Le Parisien, plusieurs mineurs soupçonnés eux aussi d’avoir publié des messages haineux à l’encontre de la chanteuse ont également été identifiés par les enquêteurs.

Je vis avec la peur quotidienne que l’un d’entre eux passe à l’acte

Hoshi déclare recevoir régulièrement des menaces ainsi que des injures lesbophobes sur les réseaux sociaux, en particulier depuis sa prestation lors des 35e Victoires de la musique le 14 février 2020. La chanteuse avait embrassé sur scène une de ses danseuses après avoir interprété son titre « Amour censure » qui dénonce l’homophobie et la « Manif pour tous » en France.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies.

En cliquant sur « J’accepte », les cookies seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez des dépôts de cookies pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.

Gérer mes choix



Le 26 mai dernier, plus de deux ans après son dépôt de plainte, l’artiste avait déploré sur Twitter une « justice lente, très lente ». « Je fais bonne figure, j’ignore, j’essaye d’être forte mais voilà ce que je reçois encore fréquemment. Je vis avec la peur quotidienne que l’un d’entre eux passe à l’acte », avait-t-elle écrit en légende d’une série de captures d’écran de messages de haine et de menaces de mort qu’elle avait reçu d’un internaute.



Notre Partenaire : Actu 24h

Source