mai 12, 2022

Avant de jouer Doctor Strange, Cumberbatch a failli être Malekith, le méchant de Thor 2 !

Par actudujour



L’acteur anglais raconte qu’il a refusé le rôle à l’époque, revenu finalement à Christopher Eccleston.

Alors qu’il explose les compteurs dans Docteur Strange 2 depuis quelques jours, Benedict Cumberbatch raconte qu’il a failli ne jamais incarner le Sorcier Suprême du MCU. Pourquoi ? Parce qu’on lui avait proposé un rôle différent, au départ, au sein du MCU. Un rôle de méchant !

Dans une interview à BBC Radio 1, Benedict Cumberbatch révèle qu’on lui a offert le rôle de Malekith, l’Elfe Noir qui sème le chaos à Londres dans Thor 2. La star anglaise se souvient d’avoir été « vraiment flatté d’être invité à la fête« , mais il a passé son tour et refusé le job… car il venait d’interpréter Khan dans Star Trek: Into Darkness, et ne voulait pas se replonger dans un autre rôle de méchant. C’est donc son compatriote, Christopher Eccleston, un ex-Doctor Who, qui a eu le rôle à sa place.

Box-office français du 10 mai : Doctor Strange 2 est déjà millionnaire

Trois ans plus tard, Marvel proposait à Benedict Cumberbatch de devenir Doctor Strange, héros majeur de la bande des Avengers, qui revient dans cinq films du MCU, tandis que Thor : Le Monde des Ténèbres, est considéré bien souvent comme l’un des plus mauvais films de la franchise, et Malekith, l’un des méchants les plus anecdotiques…

« J’ai été assez audacieux pour dire à Marvel : je préfère attendre quelque chose d’un peu plus juteux », sourit aujourd’hui Cumberbatch . « Je ne faisais vraiment pas partie des acteurs envisagés pour Doctor Strange, jusqu’à ce que Marvel revienne vers moi après ça… »

Mais même là, l’acteur anglais a hésité. Il confesse en effet ne pas avoir apprécié la description du personnage dans les comics : « J’ai lu les bandes dessinées et je me suis dit : Aïe ! Il est vraiment old school, un peu misogyne, très lié aux années 70… C’est un peu un gros niais. Je n’étais pas sûr qu’il soit un grand rôle du MCU. Je ne voyais pas le truc. Mais Marvel m’a rassuré, en m’expliquant qu’il voulait en faire quelque chose de plus contemporain. Qu’il serait bien écrit comme un homme d’aujourd’hui. Oui, avec certaines de ces qualités, mais aussi cette forme d’arrogance… »

En tout cas, à l’arrivée, Benedict Cumberbatch a fini par dire oui et force est de constater que le box-office lui donne raison.





Notre Partenaire : 24h Actu

Source